Zyban, Champix ou patch nicotinique : quel traitement choisir ?


Dans les pharmacies, vous vous trouvez face à une grande variété en matière de traitement contre la cigarette. Pour supprimer progressivement votre dépendance à la nicotine, les remèdes ne manquent pas. Si le patch nicotinique est très connu et souvent demandé, il existe aujourd’hui d’autres solutions particulièrement recherchées, à l’image du Zyban ou du Champix. Bien souvent, il est difficile pour le fumeur de déterminer, en autonomie, le remède le plus pertinent. Ainsi, la meilleure solution reste de consulter avant de choisir son traitement contre la cigarette. Le fait d’avoir une prescription médicale vous permet également, à condition de ne pas dépasser un certain plafond, d’être remboursé de vos dépenses par la CPAM.

Le Zyban est-il plus efficace que le patch nicotinique ?

Commercialisé au début des années 2000, le Zyban est un comprimé réputé comme particulièrement efficace : il a aidé de nombreuses personnes ne parvenant pas, avec le simple patch, à stopper la cigarette. Il est difficile de savoir si le Zyban est réellement plus efficace que le patch nicotinique, puisque les chiffres restent modérés (30 à 50 % d’arrêt au bout de 7 semaines et des données inconnues concernant la récidive sur le long terme). De plus, il est important de savoir que ce médicament ne peut être délivré sans ordonnance. Il peut également provoquer des effets secondaires : il faut donc, avec votre médecin, analyser la situation avant d’envisager ce traitement.

Le Champix constitue-t-il une bonne solution contre le tabac ?

Apparu plus récemment sur le marché, le Champix est également un comprimé que l’on ne peut obtenir qu’avec une prescription médicale. Il ne délivre pas de nicotine et ne doit, par ailleurs, pas être associé à des substituts comme le patch nicotinique. Concrètement, ce traitement agit contre la sensation de plaisir liée à l’action de fumer, en bloquant la production de dopamine. Il peut donc entraîner des maux de tête, des idées tristes ou encore des troubles du sommeil. Le dosage doit être adapté si la personne prenant le traitement est une femme de faible corpulence.