Comment savoir si je suis victime d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle ?


La maladie professionnelle est directement liée aux risques d’un travail et apparaît, le plus souvent, de façon progressive. Elle fait partie d’une liste préétablie, présentée par l’Assurance Maladie sous la forme d’un tableau. Elle est considérée comme la conséquence d’une exposition à une situation risquée. L’accident du travail, quant à lui, arrive de façon subite. Il se produit sur le trajet pour venir ou rentrer du lieu d’emploi, pendant la pause déjeuner ou sur le lieu de travail.

Comment savoir si je suis victime d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle ?

L’accident du travail, tout comme la maladie professionnelle, peut être la conséquence des risques liés à l’emploi. Cependant, si l’accident arrive subitement et apparaît sous une forme souvent imprévue, la maladie professionnelle entre – quant à elle – dans un tableau déjà pensé par l’Assurance Maladie.

L’incapacité est-elle calculée de la même manière pour un accident ou une maladie professionnelle ?

Après un accident du travail ou la validation d’une maladie professionnelle, une période d’incapacité temporaire s’ouvre. Celle-ci correspond au temps nécessaire pour que l’individu se rétablisse et soit, de nouveau, capable de travailler. C’est sur cette période que les prestations sociales peuvent être attribuées. La période d’incapacité temporaire peut être totale ou partielle, selon les cas. Elle dure plus ou moins longtemps – mais son lien avec un accident du travail ou une maladie professionnelle ne change pas forcément sa méthode de calcul.

Quelles sont les démarches à réaliser auprès de la sécurité sociale dans les deux cas ?

Pour déclarer un accident du travail, il faut rapidement adresser toutes les pièces à l’Assurance Maladie, dès lors que survient le problème. Dans le cas d’une maladie professionnelle, on commence à constituer le dossier à partir du moment où l’on constate l’apparition des symptômes.