Remboursements sécurité sociale, comment ça marche ?


Vous devez faire face à des frais médicaux importants et, surtout, inhabituels dans votre parcours de santé, et vous souhaitez en savoir un peu plus sur les remboursements effectués par la Sécurité Sociale ? Commencez par rassembler les documents dont vous aurez besoin pour être remboursé, comme votre Carte Vitale ou, à défaut, votre certificat d’immatriculation à la Sécurité Sociale. Que vous soyez salarié, travailleur indépendant ou au chômage, assurez-vous également que vous êtes à jour auprès de votre Caisse d’assurance maladie en ce qui concerne vos cotisations mensuelles.

Choix du médecin traitant et début du parcours de soins

Pour pouvoir bénéficier des remboursements de la Sécurité Sociale, non seulement vous devez être affilié au système, et donc, obligatoirement, résident en France, mais de plus, vous êtes également censé avoir fait le choix d’un médecin traitant, début obligatoire du parcours de soins tel qu’il est actuellement réglementé. En effet, pour pouvoir bénéficier des remboursements de la Sécurité Sociale dans leur intégralité à chaque fois que vous irez consulter un spécialiste – ophtalmologue, gynécologue, dentiste, cardiologue… – vous devrez le faire sur la base d’une prescription de votre médecin traitant.

Le remboursement des soins médicaux

Bien qu’un remboursement, partiel ou total, soit prévu par la Sécurité Sociale pour la majeure partie des consultations médicales, qu’elles aient lieu dans le cadre d’un établissement de santé ou dans un cabinet privé en ville, vous serez sans doute amené à avancer les honoraires du médecin. Si ce dernier est équipé d’un lecteur de Carte Vitale, la demande de remboursement sera directement transmise à votre Caisse d’Assurance maladie et vous recevrez le versement correspondant par chèque ou directement sur votre compte. Dans le cas contraire, le praticien vous fournira une feuille de soins, que vous devrez adresser vous-même à votre centre de paiements pour être remboursé.

Le remboursement des médicaments

Pour l’achat de médicaments, la procédure est la même, à quelques différences près et à condition que vous soyez en mesure de présenter une ordonnance de votre médecin, sans quoi vous ne serez pas remboursé. La plupart des pharmacies possèdent aujourd’hui un lecteur de Carte Vitale, ce qui vous permet, comme dans le cas d’une visite chez le médecin, d’adresser une demande de remboursement directe auprès de votre Caisse d’assurance maladie. De plus, pour certains médicaments, vous bénéficiez également du tiers-payant, et êtes ainsi dispensé d’avancer le montant des médicaments pris en charge par la Sécurité Sociale. En l’absence d’un lecteur adapté, votre pharmacien devra coller les vignettes des médicaments que vous achetez sur la feuille de soin destinée à votre centre de paiements.