Qu’est-ce qu’une carte vitale européenne


A quoi sert une carte vitale européenne ?

Vous comptez partir en vacances dans un pays membre de l’espace économique européen ou y effectuer un court séjour pour d’autres raisons ? Pensez à vous procurer de votre carte vitale européenne. Il s’agit effectivement d’une carte d’assurance maladie universelle vous permettant d’être remboursé au cas où vous tomberiez malade durant vos déplacements à l’étranger. Les frais médicaux seront pris en charge en fonction de la législation en vigueur dans la destination où vous vous êtes rendu.

Comment obtenir sa carte Vitale européenne ?

Pour obtenir votre carte européenne d’assurance maladie ou CEAM, vous devez en faire la demande par internet ou par téléphone. Si vous partez dans moins de deux semaines, la CPAM vous délivrera un certificat provisoire en attendant la délivrance de votre carte vitale européenne, valable uniquement pendant 3 mois. Si vous êtes un étudiant, obtenez votre CEAM auprès de votre mutuelle étudiante.

Qui peut jouir d’une carte Vitale européenne ?

Comme précisé, vous pouvez obtenir une carte vitale européenne lorsque vous partez dans un pays membre de l’Union européenne. Toutefois, afin d’en avoir le droit, il est impératif que vous soyez un assuré de la sécurité sociale en France. Cette carte est individuelle. En d’autres termes, chacun doit avoir la sienne, et ce, peu importe l’âge. La CEAM est un peu différente de la carte vitale utilisée en France dans la mesure où cette dernière n’est accordée qu’aux personnes de plus de 16 ans. D’ailleurs, cette carte d’assurance maladie internationale est valable pendant 2 ans. Cette durée ne peut pas être supérieure à celle de vos droits à l’assurance maladie dans l’Hexagone.

Quelles sont les prises en charge procurées par la carte Vitale européenne ?

Comme la carte vitale classique, la carte Vitale européenne permet à son bénéficiaire de profiter d’un remboursement des dépenses effectuées dans le cadre de ses soins médicaux. Toutefois, la possession d’une CEAM ne permet pas forcément de jouir d’une gratuité totale dans la mesure où dans certains pays de l’Europe, l’assuré est tenu d’avancer les frais. Par contre, le remboursement est toujours garanti. À cet effet, sont couvertes les dépenses relatives aux consultations effectuées par un médecin, celles liées aux analyses médicales, chirurgies dentaires, achats de médicaments, massages kinésithérapeutiques, etc.