Quelle est la prise en charge de la sécurité sociale lors de la pose d’un implant mammaire ?


Une augmentation mammaire, considérée comme une intervention chirurgicale relevant de l’esthétique, ne peut être prise en charge par la sécurité sociale. Dans ce cas de figure, l’intégralité des frais revient à la femme souhaitant se faire poser un implant mammaire. Dans certains cas très rares, une prise en charge de l’opération purement esthétique est envisageable : si l’on constate une absence totale de glande mammaire, si une asymétrie mammaire importante est identifiée ou si une malformation importante est diagnostiquée.

Comment se faire rembourser la pose d’un implant mammaire ?

S’il s’agit d’une chirurgie réparatrice ou d’une opération répondant à une malformation, la chirurgie mammaire peut être prise en charge à 100 % par la sécurité sociale. Pour cela, il est indispensable de contacter votre Caisse d’Assurance Maladie en vue de connaître les démarches à effectuer. Le plus souvent, pour éviter toute forme d’abus, un accord médical est obligatoire. Par ailleurs, si vous voulez être remboursée, vous devez réaliser votre augmentation mammaire au sein d’un hôpital public, sous prescription du médecin traitant.

Quels frais peuvent rester à votre charge suite à une opération de chirurgie mammaire ?

Si vous faites partie des personnes pouvant bénéficier d’une augmentation mammaire prise en charge par la sécurité sociale, sachez que les prothèses font l’objet d’un remboursement forfaitaire par l’Assurance Maladie – pour en bénéficier, il faut généralement être en ALD (Affection Longue Durée). Des frais d’hospitalisation et des dépassements d’honoraires peuvent rester à votre charge : ils sont parfois remboursés par la complémentaire santé. À noter que certaines mutuelles ont également développé des forfaits pour la chirurgie esthétique, avec des prises en charge variables.