Quand pouvez-vous vous servir de votre carte Vitale ?


Quand doit-t-on se servir de sa carte vitale ?

La carte Vitale est, en France, la carte assurance maladie de l’assurance Maladie. Elle a été conçue dans le but de faciliter le remboursement des dépenses en matière de santé. De nos jours, en tant qu’assurés, nous jouissons de feuilles de soins électroniques (FSE). Après chaque prestation médicale, celles-ci sont transmises par les professionnels de la santé à la caisse primaire d’assurance maladie où l’on est affilié par le biais d’un réseau informatique dédié. La carte vitale permet aussi de réduire les délais de remboursement et de favoriser l’échange d’informations entre les acteurs de la santé.

Comment fonctionne la carte Vitale ?

En réalité, le système de traitement des remboursements de soins est basé sur l’utilisation de deux cartes. L’une, la carte CPS, est destinée aux professionnels de la santé, tandis que l’autre, la carte vitale, est conçue pour les assurés. Cette dernière sert entre autres à identifier le bénéficiaire et les autres personnes qui profitent de son assurance. Elle permet aussi aux organismes intéressés de connaitre la CPAM d’affiliation de son titulaire et le type de la prise en charge dont celui-ci a droit.
Lorsque vous vous rendez chez le médecin, il aura à introduire votre carte vitale dans le lecteur destiné à cet effet. Il pourra ensuite visionner les informations contenues par celle-ci sur son ordinateur. Après quoi, il n’a qu’à remplir les données nécessaires tout en signant la transaction avec sa propre carte. Une fois la FSE (fiche de soins électronique) prête, elle sera envoyée à la caisse primaire d’assurance maladie à laquelle vous appartenez.

Conditions d’utilisation de la carte Vitale

La carte vitale est alors utilisée lorsque l’on se rend chez un professionnel de santé quel qu’il soit : médecin, pharmacien, laboratoires d’analyses médicales, auxiliaire médical, dentiste… Sa présentation se fait d’une manière totalement gratuite. Cependant, sachez que les acteurs du domaine de la santé ne sont pas tous autorisés à l’exploiter. En d’autres termes, vous pouvez uniquement utiliser votre carte vitale lorsque vous vous rendez dans un lieu qui comporte les installations conformes au cahier de charges SESAME-Vitale. D’ailleurs, le fait que vous vous serviez de votre carte vitale chez un médecin non équipé du logiciel exigé peut entrainer des entraves sur le bon fonctionnement de vos prises en charge médicales.