Pendant combien de temps une ordonnance reste valide ?


La durée de validité d’une ordonnance n’est pas fixe : en fonction de la nature du traitement et notamment de l’état de la personne, le médecin choisit la durée du traitement – et éventuellement la possibilité de renouveler l’ordonnance. Concrètement, pour un trouble passager, vous obtenez une simple ordonnance qui sera utilisable une seule fois en pharmacie. En revanche, pour des problèmes de santé plus chroniques – maladies en tous genres, insomnie, douleurs fréquentes, il est possible d’envisager un traitement sur le long terme, qui fera l’objet d’un ou plusieurs renouvellements.

Quelle est la durée maximale de validité d’une ordonnance ?

Une ordonnance ne peut être réalisée pour un traitement de plus de 12 mois. Au-delà de ce délai, si vous avez besoin de continuer votre traitement, il faudra consulter à nouveau votre médecin généraliste ou spécialiste afin de pouvoir renouveler l’ordonnance. De plus, pour des raisons liées à des problématiques de santé publique, la validité de certains médicaments a été réduite. Ainsi, certains psychotropes, stupéfiants ou encore l’isotrétinoïne chez les femmes en âge de procréer font l’objet d’une réduction de validité. Ainsi, la grande majorité des hypnotiques ne peut être prescrite que sur un mois. Les anxiolytiques, quant à eux, font l’objet d’une restriction à 12 semaines.

Comment connaître la durée de validité d’une ordonnance ?

Lorsque la prescription médicale dépasse un mois, l’ordonnance doit comporter : soit le nombre de renouvellements par périodes maximales de 1 ou 3 mois, soit la durée totale de la prise du traitement – dans la limite de 12 mois. À noter qu’une exception est faite pour les médicaments contraceptifs (pilule, anneau) qui peuvent être prescrits pour 3 mois. Enfin, dans quelques cas particuliers, l’ordonnance ne peut être délivrée en totalité par le pharmacien que si elle date de moins de 3 jours (notamment pour les stupéfiants).