Les expatriés peuvent-ils bénéficier de la CPAM ?


Garder son affiliation à la CPAM même à l’étranger, est-ce possible ?

Tout d’abord, sachez que pour pouvoir continuer à bénéficier des services de l’Assurance Maladie à l’occasion d’une expatriation, vous devez remplir certaines conditions. Pour cela, sachez que vous risquez de perdre vos droits à la caisse primaire d’assurance maladie ou CPAM si vous ne vous assurez pas à la caisse des Français de l’étranger (CFE).

Les conditions pour qu’un expatrié puisse profiter de la caisse primaire d’assurance maladie

En effet, cette possibilité de bénéficier des régimes d’Assurance Maladie français, comme la CPAM à l’étranger, tient compte de plusieurs critères. Autrement, votre demande pourrait être refusée. Tout d’abord, celle-ci n’est considérée que lorsque vous répondez aux conditions d’expatriation établies par le gouvernement. Pour cela, sont considérées comme expatriés les personnes recrutées directement par une entreprise étrangère pour travailler à l’étranger. Est également considéré comme tel un travailleur envoyé par son employeur à l’étranger dans le cadre de son travail, et ce, pour une durée déterminée alors que le patron n’a pas défini le régime du détachement. Par ailleurs, les personnes détachées, mais dont le contrat est expiré ainsi que celles qui vivent à l’étranger sont classifiées parmi les expatriés. Si vous répondez donc à un de ces profils, vous pouvez vous rendre à la CFE pour demander le maintien de votre régime d’assurance maladie.

Votre régime de protection sociale chez la caisse des Français de l’étranger

En tant qu’expatrié, vous pouvez bénéficier du régime de sécurité sociale du pays dans lequel vous résidez. Cependant, comme dit précédemment, si vous désirez continuer à profiter de l’Assurance Maladie française telle que votre caisse primaire d’assurance maladie, vous aurez à adhérer à la CFE ou caisse des Français de l’étranger. Aussi, aucun mauvais impact de votre expatriation n’affectera votre régime de retraite. Quoi qu’il en soit, même si vous êtes membre de la CFE, cela ne veut pas pour autant dire que vous êtes libre du régime obligatoire de votre pays d’expatriation. Il vaut mieux donc s’informer avant de prendre la décision finale.