Comment fonctionne la rééducation après une intervention chirurgicale ?


Après une intervention chirurgicale, il arrive que certains patients nécessitent une attention et des soins particuliers, notamment lorsque ceux-ci nécessitent une rééducation. Mais savez-vous réellement comment se passe la rééducation après une intervention chirurgicale ?

La rééducation après une opération

Après une intervention chirurgicale, il peut arriver que le patient ait besoin d’une rééducation fonctionnelle. Elle peut avoir lieu à l’hôpital, dans le cadre d’une hospitalisation à temps complet ou une hospitalisation partielle. Mais la rééducation fonctionnelle peut également se faire en ambulatoire. C’est-à-dire qu’un kinésithérapeute se charge de vous prodiguer les soins nécessaires directement à son cabinet.

Quelles sont les interventions qui nécessitent une rééducation ?

Nombreuses sont les opérations qui peuvent amener à la rééducation fonctionnelle à la suite d’une intervention chirurgicale. Parmi elles, on relève notamment :

  • Opération du genou (arthroplastie du genou)
  • Chirurgie réparatrice du tendon / opération de la coiffe des rotateurs
  • Reconstruction du ligament du genou (ligamentoplastie)
  • Pose d’une prothèse de la hanche (arthroplastie de hanche)
  • Etc…

Rééducation à l’hôpital : dans quelles conditions ?

Le service médical qui s’est chargé de votre dossier doit donner son accord à votre caisse d’assurance maladie pour que vous puissiez bénéficier d’un rééducation à l’hôpital. Dans le cas contraire, c’est-à-dire, si l’on estime que votre situation personnelle, votre intervention ainsi que votre état de santé sont positifs, alors vous devrez opter pour la rééducation en ambulatoire, chez un kinésithérapeute indépendant.

Pour savoir si vous pouvez prétendre à la rééducation en hospitalisation, votre chirurgien devra préalablement obtenir l’accord de l’établissement de soin (SSR). Établissement qui demandera également l’accord du service médical de votre caisse d’assurance maladie. Si le retour de l’SSR est négatif, alors c’est votre Assurance Maladie qui vous prendra en charge pour votre rééducation.