Comment fonctionne l’Assurance Maladie pour rembourser les implants mammaires ?


Si vous avez une absence de tissu mammaire due à une malformation ou à une ablation thérapeutique, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge à 100 % de votre pose d’implants mammaires. Un tarif de convention est établi pour ce type d’acte : renseignez-vous auprès de votre CPAM pour connaître les seuils à ne pas dépasser afin d’obtenir une prise en charge financière totale de la chirurgie mammaire. Enfin, si vous voulez que l’Assurance Maladie prenne en charge la pose de prothèses mammaires, il est impératif de vous faire opérer dans un hôpital conventionné.

Comment fonctionne le remboursement de la prothèse mammaire ?

Suite à une opération ou à cause d’une malformation, vous avez une absence de tissu mammaire avérée par un médecin et confirmée par le médecin-conseil de la sécurité sociale. Vous pouvez alors bénéficier d’un remboursement annuel pour la pose et le renouvellement d’implants mammaires. Le prix de la prothèse elle-même sera remboursé, tout comme les frais d’opération ainsi que le tarif de l’hospitalisation. Dans certains cas, il est conseillé de prévenir sa mutuelle afin de bénéficier d’une couverture sociale sur les dépassements d’honoraires et certains frais d’hospitalisation (comme le supplément pour une chambre seule).

Quels autres remboursements sont possibles en matière de chirurgie mammaire ?

La sécurité sociale prend également en charge les frais liés à votre opération chirurgicale en cas de fuite de gel de silicone. De l’ablation de la prothèse défectueuse au remplacement de l’implant – en passant par l’ablation préventive de l’autre prothèse, tout est remboursé à 100 % par la sécurité sociale. Si aucune fuite n’est constatée, l’ablation préventive ou le changement d’implants peuvent également constituer des actes pris en charge par l’Assurance Maladie.