Quelles démarches pour déclarer la naissance d’un enfant auprès de la CPAM ?


Lorsque vous étiez enceinte, vous avez déjà informé votre CPAM de l’évolution de votre grossesse. En effet, dès lors que vous savez que vous attendez un enfant, vous réalisez une déclaration de grossesse, envoyée dès votre premier trimestre à votre Caisse d’Assurance Maladie. Par la suite, vos différents examens prénataux (examens obligatoires, séances de préparation ou encore échographies) sont tous pris en charge par l’Assurance Maladie. Cependant, ces formalités administratives effectuées avant la naissance ne permettent pas de faire de votre bébé un ayant-droit. Pour cela, la déclaration de naissance est une étape obligatoire.

Quelle est la démarche pour déclarer une naissance à l’Assurance Maladie ?

Pour prétendre à une prise en charge rapide des éventuels soins réalisés sur votre enfant, il est important d’informer votre CPAM de l’arrivée du bébé. Concrètement, pour déclarer une naissance à l’Assurance Maladie, il est possible de simplement se connecter sur son compte Ameli, d’aller dans la rubrique « Mes Démarches » puis de sélectionner « Déclarer la naissance de mon enfant ». Cette action très rapide permet aux services de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de prendre en compte votre déclaration dans les meilleurs délais. À noter qu’il est également possible d’effectuer cette formalité par téléphone au 34 36 (service à 0,06 € par minute + prix d’un appel local).

Quelles sont les pièces à joindre à la déclaration de naissance ?

Dans l’objectif de rattacher votre bébé à votre régime de sécurité sociale et de le déclarer comme un ayant-droit, il faut, aussi rapidement que possible, fournir à votre CPAM l’acte de naissance de votre enfant, accompagné du formulaire de rattachement n° S3705. Pour votre mutuelle, l’acte de naissance sera également nécessaire, ainsi que la copie des pages du livret de famille.