Congé parental : tout savoir sur le calcul des indemnités journalières


Quand on décide de prendre un congé parental faisant suite, généralement, aux seize semaines du congé maternité obligatoire, il convient de le faire en connaissance de cause, c’est-à-dire en sachant exactement de quels revenus on pourra disposer pendant cette période. Un calcul préalable des indemnités journalières prévues est donc indispensable avant de faire sa déclaration à son employeur et de remplir le formulaire Cerfa correspondant. En effet, le montant des indemnités journalières liées à un congé parental varie aussi bien en fonction de facteurs professionnels – dont certains sont optionnels – que de la situation familiale du couple.

Du côté professionnel

Du côté professionnel, le calcul des indemnités journalières dépend, en premier lieu, de la formule de congé parental pour laquelle vous optez. Plusieurs possibilités s’offrent, en effet, à vous : d’une part, vous avez la possibilité de demander la suspension totale de vos activités professionnelles, afin de vous consacrer entièrement à votre bébé. Dans ce cas, le calcul du montant vous étant attribué, calculé au mois et non à la journée, s’élèvera à 390,52 euros pendant la durée du congé parental. Mais, plutôt que d’abandonner tout à fait votre emploi, vous pouvez également opter pour une réduction de votre temps de travail (pour des indemnités de 145,63 euros par mois) ou encore pour le passage d’un temps plein à un mi-temps (auquel cas vous toucherez 252,46 euros par mois). Ces montants, cependant, peuvent varier en fonction de facteurs plus étroitement liés à votre situation familiale.

Du côté familial

Pour pouvoir bénéficier pleinement des montants prévus par la loi et indiqués ci-dessus dans le cadre d’un congé parental, il est nécessaire que la durée légale du congé soit répartie entre les deux parents. Si l’un d’eux seulement choisit de bénéficier du congé parental, les indemnités ne lui seront versées que partiellement. Le contraire n’est cependant pas valable : si votre conjoint et vous, décidez de prendre votre congé au même moment, les indemnités perçues ne seront pas multipliées par deux ! De plus, le montant des revenus mensuels du congé parental dépend également du nombre d’enfants à la charge du couple. Notamment, à partir du troisième enfant, vous pouvez bénéficier d’une prestation partagée d’éducation de l’enfant majorée, c’est-à-dire d’une indemnité mensuelle de 683,33 euros par mois pendant huit mois, toujours sur la base d’un congé parental partagé, en terme de durée, par les deux parents.