Congé parental : procédez à la simulation de vos indemnités journalières


Puis-je me mettre en congé parental sans risquer de mettre en péril le budget familial ? Pour le savoir, et en vue d’opter pour la forme de congé parental qui vous conviendra le mieux de tous les points de vue, il est préférable de procéder à une simulation des indemnités journalières que vous percevrez pendant cette période. L’aide versée par l’Etat dans le cadre d’un congé maternité étant calculée sur une base mensuelle, ce sera cependant, à vous de faire les divisions nécessaires pour obtenir le montant exact sur lequel vous pourrez compter au quotidien. Voilà comment procéder à la simulation de vos indemnités journalières.

Suspension totale ou partielle de votre activité professionnelle ?

Tout d’abord, l’indemnité mensuelle que vous toucherez dans le cadre de votre congé parental dépend de votre choix concernant votre activité professionnelle : souhaitez-vous l’abandonner complètement pendant plusieurs mois, afin de consacrer toutes vos journées à l’éducation de votre enfant ? Ou préférez-vous opter pour une réduction partielle de votre temps de travail (de 50 à 80%) ? Dans le premier cas, vous serez indemnisé à la hauteur de 390,52 euros par mois, soit environ 13 euros par jour, sauf si le congé parental est destiné à l’éducation de votre troisième enfant et que vous avez opté pour une majoration de la prestation qui vous donnera droit à 683,33 euros d’indemnités pendant 8 mois (22,7 euros journaliers). Dans le deuxième cas, selon le nombre d’heures pendant lesquelles vous continuerez à exercer vos activités professionnelles, vous toucherez de 145,53 à 252,46 euros par mois (c’est-à-dire entre 4,8 et 8,4 euros par jour). Cependant, en dehors de ces indemnités, vous continuerez, bien sûr, à percevoir un salaire pour vos heures de travail.

Prestation partagée ou monoparentale ?

Attention, lorsque vous faites vos calculs : si un congé parental partagé entre le père et la mère donne droit au couple à un prolongement de la prestation d’une durée de six mois, les indemnités perçues restent les mêmes, même lorsque les deux parents choisissent de prendre leur congé au même moment ! Les indemnités sont versées, cependant, pendant un laps de temps supérieur à celui qui était initialement prévu, ce qui vous permet, dans tous les cas, de profiter de votre congé parental du début à la fin en sachant que vous pouvez compter sur des versements réguliers et, surtout, invariables.