Quelles sont les conditions requises pour un congé parental de six mois ?


Que vous soyez un homme ou une femme, lorsqu’on devient le père ou la mère d’un nouveau bébé, l’on trouve généralement que les seize semaines de congé maternité accordées par la loi sont trop brèves pour pouvoir prendre soin de bébé comme il convient. Eh bien, si vous êtes dans ce cas, sachez que vous avez la possibilité de suspendre légalement vos activités professionnelles pendant encore six mois au cours desquels vous pourrez vous consacrer vingt-quatre heures sur vingt-quatre à votre nouveau-né, pourvu, que vous remplissiez bien évidemment les conditions requises, qui sont aussi bien d’ordre familial que professionnel.

Les conditions professionnelles pour bénéficier d’un congé parental de six mois

Vous êtes salarié ? Pour pouvoir bénéficier du congé parental de six mois, votre dernier contrat de travail doit remonter d’au moins un an. A partir du moment où vous possédez ces douze mois d’ancienneté au sein de votre entreprise, votre patron ne pourra pas s’opposer à votre décision de suspendre ou de réduire, momentanément, vos activités professionnelles, à condition que vous la lui communiquiez en temps et en heure. Et si vous êtes encore en congé maternité ou paternité, vous devez le faire au moins un mois avant la date prévue pour la reprise de votre travail.

Par ailleurs, selon vos souhaits d’organisation, mais aussi vos exigences financières, vous pourrez choisir de réduire votre temps de travail ou de l’abandonner totalement pour six mois.

Vous êtes fonctionnaire dans le secteur public ?  Eh bien, dans ce cas, Vous êtes privilégié puisque dans votre cas, l’année d’ancienneté prescrite pour les autres salariés n’est pas nécessaire pour l’obtention d’un congé parental.

Les conditions familiales du congé parental de six mois

Tout parent, père ou mère, peut bénéficier d’un congé parental d’au moins six mois lors de la naissance d’un premier enfant. Cependant, si votre conjoint décide, lui aussi, de profiter d’une pause dans son travail pour pouvoir s’occuper de son premier-né, il pourra également prendre six mois de congé, pour une durée totale du congé parentale portée à douze mois. Dans le cas où c’est votre deuxième ou troisième enfant, l’Etat vous accorde jusqu’à trois ans de congé parental, à condition que vous partagiez, la durée du congé parental avec votre conjoint. Ce dernier devra en effet, suspendre ou limiter ses activités professionnelles pendant au moins six mois. Sinon, la période d’arrêt dont vous pourrez bénéficier vous-même ne sera que de deux ans et demi.