Comment obtenir une carte vitale pour les étrangers ?


Qui sont les étrangers éligibles à la carte Vitale ?

La carte Vitale est une carte d’assurance maladie permettant aux personnes qui en possèdent de profiter d’un remboursement des dépenses relatives aux soins médicaux dans un délai qui ne dépassent généralement pas les 5 jours. C’est donc un moyen idéal pour se prémunir des lourdes conséquences financières pouvant être occasionnées par une hospitalisation ou encore l’achat des médicaments nécessaires au traitement. D’ailleurs, tous les individus habitant en France peuvent obtenir une carte Vitale. Mais pour le cas des étrangers, cette délivrance est soumise à des conditions spéciales.

Obtenir une carte Vitale pour les non européens

Effectivement, comme dit précédemment, vous pouvez profiter de la carte Vitale même si vous n’êtes pas français. Cet avantage concerne aussi les personnes originaires d’un État non membre de l’Union européenne. Quoi qu’il en soit, pour en bénéficier, il est nécessaire d’attester la régularité de sa situation. Vous aurez donc à constituer un dossier comprenant des documents tels que votre carte de résident, certificat de résidence, autorisation provisoire de travail et autorisation provisoire de séjour, pour ne citer que ceux-là. Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur le site ameli.fr. Notons que ceux-ci sont à déposer auprès de la caisse d’Assurance maladie la plus proche de chez vous.

Démarches pour obtenir une carte Vitale en tant qu’étranger européen

En tant qu’étranger originaire d’un pays membre de l’espace économique européen, vous avez aussi le droit d’obtenir votre carte Vitale en France. Mais pour cela, plusieurs critères sont à prendre en compte afin de jouir des avantages offerts par cette carte délivrée par votre caisse d’Assurance maladie. Si vous êtes au chômage, mais avez obtenu le droit de transférer votre résidence en France, vous devez tout d’abord vous procurer votre carte européenne d’assurance maladie auprès de l’organisme auquel vous êtes affiliés dans votre pays d’origine. Dans le cas où vous êtes un travailleur dans l’Hexagone, vous devez demander au même organisme le formulaire E 104. Une fois que vous avez obtenu ce dernier, vous n’avez qu’à le remettre à votre caisse d’assurance maladie en France.