Où et pourquoi choisir un médecin traitant ?


Le médecin traitant, généralement le médecin de famille qu’on consulte pour toutes les occasions avant d’être éventuellement orienté par celui-ci vers un spécialiste, est requis par l’administration française, et plus particulièrement par la caisse primaire d’assurance maladie. Il n’est pas obligatoire d’en désigner un, mais le remboursement des soins médicaux en sera affecté au niveau du montant s’il fait défaut.

Le remboursement des frais médicaux avec et sans médecin traitant

Lorsque le médecin traitant est connu de la CPAM, le remboursement des soins médicaux et prestations sociales s’établit comme suit : 70% du tarif de base établi par la sécurité sociale mois 1 euro au titre de la participation forfaitaire.
Lorsqu’aucun médecin traitant n’est défini, le remboursement est minoré de 20%, pour un montant maximum de 5 euros de différence comparé à celui effectué suite au choix d’un médecin traitant.

La procédure de choix du médecin traitant

Deux possibilités s’offrent aux assurés sociaux pour informer la CPAM de leur choix de médecin traitant :
– le médecin concerné signe le formulaire spécifique (Cerfa 51041-01). Une fois que numéro de sécurité sociale ainsi que les renseignements civils sont indiqués, il suffit de l’envoyer par courrier postal ou de le remettre directement sur place à la CPAM qui convient.
– sur internet, il est possible de télécharger le formulaire en question (Ameli.fr). Il suffira alors de demander au praticien de le signer.

Changement de médecin traitant

Lorsque l’on déménage plus ou moins loin de son lieu d’habitation précédent par exemple, faire de nombreux kilomètres pour consulter son médecin traitant paraît inconcevable. Dans ce cas, une fois que le choix de celui-ci est fait, il suffit de remplir un nouveau formulaire qui remplacera le précédent. Il faudra penser à mettre à jour la carte vitale pour que les informations soient bien prises en compte concernant les barèmes de remboursement des soins médicaux notamment.

Le médecin traitant pour les personnes mineures

Les jeunes de moins de 16 ans n’ont pas de déclaration de médecin traitant à faire. Entre 16 et 18 ans, il leur faudra l’accord signé d’un de leurs parents pour faire parvenir le formulaire de déclaration de médecin traitant à leur caisse de maladie.