Choisir son médecin traitant : quels critères privilégier ?


Tout assuré social a le droit de choisir son médecin traitant selon ses propres critères. Le plus souvent, il est conseillé de privilégier un médecin de confiance, que vous connaissez déjà. L’idéal est également de trouver un professionnel de santé proche de votre domicile, afin de vous rendre facilement en rendez-vous lorsque vous êtes malade. Si vous devez faire votre choix après être arrivé dans une nouvelle ville, assurez-vous que le médecin est consciencieux, à votre écoute et capable de proposer des solutions adaptées à vos problèmes avant de le déclarer auprès de votre assurance maladie.

Quelles démarches effectuer pour informer votre CPAM du nom de votre médecin référent ?

Lorsque vous avez trouvé un médecin de confiance, vous pouvez facilement le déclarer comme médecin traitant auprès de votre caisse d’assurance maladie. Pour cela, vous pouvez réaliser la démarche en ligne avec le professionnel de santé, à son cabinet. Il s’occupe lui-même de réaliser la télétransmission de la déclaration – et vous n’avez aucune formalité administrative supplémentaire à effectuer. Vous pouvez également remplir le formulaire S3704 nommé « Déclaration du choix du médecin traitant » afin de réaliser la démarche.

Pourquoi faut-il déclarer un médecin traitant ?

Vous avez le droit de consulter le médecin de votre choix à tout moment. En revanche, si vous n’avez pas désigné de médecin traitant, vous êtes hors du parcours traditionnel et l’Assurance Maladie ne rembourse que 30 % du tarif de la consultation. Lorsque vous consultez votre médecin déclaré auprès de votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie, vous obtenez un remboursement de 70 % du prix de la consultation (moins 1 euro de participation forfaitaire).