A quoi sert une carte vitale ?


Quelle est l’utilité d’une carte Vitale ?

La carte Vitale est la carte d’assurance maladie utilisée en France depuis 1998. Elle permet aux personnes qui en possèdent de profiter d’un remboursement des soins médicaux dans un délai qui ne dépasse pas les 5 jours. Cette carte à puce conçue par SESAM-Vitale est utilisée par tous les régimes d’assurance maladie sur le territoire national. Elle peut aussi servir de complément pour la carte européenne d’assurance maladie. Le rôle de la carte Vitale est donc vaste.

La carte Vitale pour simplifier les démarches de remboursement des soins

La carte Vitale a le principal avantage de permettre à celui qui en dispose de simplifier les démarches de remboursement de l’assurance maladie. Alors qu’auparavant, il était nécessaire de remplir un formulaire après chaque consultation ou achat de médicament, aujourd’hui, il suffit de présenter sa carte au professionnel de la santé disposant d’un système SESAM-Vitale. Une fois la feuille de soin électronique remplie, elle peut être transmise à la Caisse Nationale d’Assurance Maladie par le biais d’une plateforme informatique permettant d’échanger des données de manière sécurisée.

Un remboursement rapide grâce à la télétransmission utilisée par la carte Vitale

En effet, comme la carte Vitale utilise un puissant réseau informatique pour l’échange des données entre vous, le professionnel de la santé et le CNAM, le processus de remboursement est donc accéléré. Pour cela, le délai d’attente ne dépasse généralement pas les 5 jours. Un avantage qui est d’ailleurs aussi lié au fait que de nos jours, la plupart des médecins et des pharmacies possèdent d’un dispositif de télétransmission des informations contenues dans la carte Vitale. Grâce à ce système, vous pouvez régler le ticket modérateur, c’est-à-dire la somme non remboursée par la sécurité sociale, en un délai quasi instantané.

La carte Vitale pour conserver son historique de santé

La carte Vitale présente aussi un autre avantage indéniable. En effet, elle permet de conserver son historique de santé. Et si nécessaire, à condition que le détenteur accepte, le professionnel de la santé, qu’il soit médecin ou pharmacien, peut vérifier toutes les informations de santé. Ce qui lui permet de simplifier son travail.